Que cherchez-vous?

Une belle rencontre.
De grandes réalisations.

LEEROY est fière de travailler avec le Salon
du livre de Montréal.

En eaux troubles

Paru le 9 juin 2021
En eaux troubles
Auteur·rice·s
Maison d'édition
Kiosque
505
Prix 24,95$
Mar­i­anne Val­lée, une infir­mière de trente-six ans, se voit con­fron­tée à une dif­fi­cile nou­velle : elle est infer­tile. En plus de faire remon­ter à la sur­face de douloureux sou­venirs, cette annonce choque son con­joint et met son mariage en péril. Heureuse­ment, son départ pour une croisière entre filles sous le chaud soleil des Bahamas tombe à point. Mar­i­anne a grand besoin de faire du ménage dans sa tête et dans sa vie. À tra­vers toutes les activ­ités pro­posées pen­dant le voy­age, elle tente d’oublier et de pren­dre du temps pour elle. Ses com­pagnes de voy­age se charg­eront aus­si de lui redonner le sourire, bien que pas tou­jours de la façon dont elle l’aurait imag­iné. Cepen­dant, dès le début de ce périple, Mar­i­anne doit de nou­veau faire face à ses démons. Peut-elle avouer la vérité à ses amies sans revivre des émo­tions dif­fi­ciles à gér­er ? De plus, sa ren­con­tre avec un séduisant Améri­cain à bord du navire vient brouiller les cartes. Ce que cet homme lui fait ressen­tir la trou­ble. Est-elle en train de tomber amoureuse mal­gré elle ? Mar­i­anne ne com­prend plus rien, excep­té une chose : son passé ne doit plus lui pour­rir la vie ! En plus d’écrire, Vicky Bélanger est infir­mière en péri­na­tal­ité depuis une ving­taine d’années. Bien que ses deux pas­sions sem­blent diamé­trale­ment opposées, elle aime utilis­er son expéri­ence de tra­vail pour étof­fer ses réc­its. En 2017 et 2018, après plusieurs his­toires qui sont demeurées enfouies dans un tiroir, elle s’est finale­ment décidée à assumer son pen­chant pour l’écriture en pub­liant ses deux pre­miers romans : Rien n’est sim­ple à Lec­ce et sa suite Rien n’est sim­ple… même à Mon­tréal. Les voy­ages con­stituent égale­ment un de ses sujets de prédilec­tion et son nou­veau roman, En eaux trou­bles, ne fait pas excep­tion puisqu’il a été par­tielle­ment inspiré d’une escapade en mer.
Retour en haut de page