Que cherchez-vous?

Une belle rencontre.
De grandes réalisations.

LEEROY est fière de travailler avec le Salon
du livre de Montréal.

Abandons suivi de La maison d'Ophélie

Paru le 9 novembre 2020
Abandons suivi de La maison d'Ophélie
Auteur·rice·s
Format
Papier
Maison d'édition
Prix 14,95$
Français
ABAN­DONS Aban­don dans la mort, dans l’amour, dans la vio­lence, dans la peur, dans l’alcool: le pro­pos de cette poésie tient dans les faits du quo­ti­di­en, du réel. Les mêmes atti­tudes, les mêmes mots se retrou­vent d’un poème à l’autre, mais cha­cun d’entre eux bas­cule inévitable­ment dans le rêve ou le fan­tasme. Aban­dons révèle des scènes con­cen­trées où l’intensité provient de détails super­flus, inat­ten­dus, quelque chose qui soudaine­ment serait plus grave que la mort. Peu à peu s’établissent entre ces scènes des liens, des rythmes com­muns. Ces visions fugi­tives sont fixées là, tout de suite, sans néces­saire­ment être dévelop­pées. Le poème est la forme idéale pour qu’on ne puisse oubli­er ces instants. LA MAI­SON D’OPHÉLIE La mai­son d’Ophélie explore la fron­tière qui sépare la vie nor­male du chaos. Chaque poème a le pou­voir d’investir les objets et les êtres d’une inquié­tante étrangeté en sug­gérant une men­ace omniprésente cachée au cœur des apparences. Ces poèmes écrits en écho sont à la fois com­men­taires l’un de l’autre, et jeu de dual­ité et de réso­nances. L’imaginaire y con­t­a­mine peu à peu la réal­ité. À preuve, ces nom­breuses scènes du quo­ti­di­en qu’un élé­ment suf­fit à brouiller et à faire bas­culer dans une autre dimension.
Retour en haut de page