Carnet de parc

  • Paru le 1570406400
  • Genre(s)
  • Poésie
  • Littérature québécoise
  • Langue(s)
  • Français

C’est un lieu rond. On y arrive du dessus parce qu’on l’a ressenti. Un jour de trop. Il y a des arbres. Un plan d’eau. Des aires de jeux. De repos. Faut faire le tour. Longer le bord. Choisir la vie, le vide. Au parc du last call, on se teste l’espoir, le vouloir, le soi, une épreuve à’ fois.

Carnet de parc

Activités

Rencontre virtuelle avec Véronique Grenier

Présenté par ÉDITIONS DE TA MÈRE
Du 12 au 20 Novembre 2020 Toute la journée
Virtuel uniquement
Rencontre virtuelle