Carnet du visiteur
Prix Marcel-Couture pour l'excellence éditoriale présenté par La Presse

marcelcouture

Depuis 16 ans, le Salon du livre de Montréal décerne le prix Marcel-Couture pour souligner la grande qualité d’un ouvrage illustré. La dernière phase de la refonte du prix a été achevée en 2015, lui donnant ainsi une meilleure visibilité.

Présenté par La Presse, le prix Marcel-Couture récompense le travail exceptionnel qu’un éditeur québécois a déployé pour la publication d’un ouvrage illustré original en langue française. La bourse de 10 000 $ en placement publicitaire offert par La Presse qui accompagne ce prix manifeste le désir du Salon de souligner le métier d’éditeur et sa contribution unique à la vie culturelle d’ici.

Soucieux de poursuivre l’objectif de promouvoir l’édition d’ouvrages exceptionnels, le Salon du livre de Montréal a invité les éditeurs québécois à participer au prix Marcel-Couture.

LAURÉAT 2016 : LES ÉDITIONS DU PASSAGE

augredeschamps

Communiqué

 

DRUIDE
Le temps du paysage
Hélène Dorion

 

DU PASSAGE
Au gré des champs. Une histoire d’agriculture, de famille et de cuisine
Marie-Pier Gosselin et Virginie Gosselin

 

DU PASSAGE
VVV. Trois odyssées transfrontières
Patrick Beaulieu et Daniel Canty

 

SOMME TOUTE
Bobos. Chroniques de la petite douleur
Hugo Léger et SébastienThibault

 

SOMME TOUTE
Je ne tiens qu’à un fil mais c’est un très bon fil
Sylvie Laliberté

 

CONCOURS

À cette occasion, le Salon du livre de Montréal offre au public, dans le cadre d’un tirage, cinq ensembles-cadeaux composés des livres finalistes. Les coupons de participation, publiés dans La Presse et dans le cahier spécial du samedi 12 novembre, sont échangeables aux guichets de la Place Bonaventure contre une entrée à demi-tarif, le mercredi 16 ou le jeudi 17 novembre, de 9 h à 20 h. Participer en ligne est également possible. Les autres jours, les coupons pourront être déposés à l’espace Prix Marcel-Couture au niveau 4. Le tirage, parmi toutes les participations reçues, aura lieu le 21 novembre à midi et les gagnants seront informés par courriel.

 

MARCEL COUTURE

Né à Trois-Rivières, Marcel Couture travaille d’abord comme archiviste et conservateur dans sa ville natale, puis, devient directeur des Programmes à la Société Radio-Canada dans l’ouest du pays. De retour au Québec en 1960, il amorce une longue et prestigieuse carrière au sein d’Hydro-Québec. Il y occupera divers postes avant de devenir en 1979, vice-président, Information et Affaires publiques, jusqu’à sa retraite en 1990. Responsable de l’engagement de la société d’État dans son soutien à la culture, sa passion pour la communication et les arts fait de lui un grand ambassadeur du mécénat d’entreprise.

Parallèlement à cette carrière, il fonde la prestigieuse revue FORCES et préside les fêtes nationales du Québec organisées par la Société Saint-Jean-Baptiste, de 1975 à 1980. À sa retraite, il accepte la présidence du conseil d’administration de Libre Expression, du journal Le Devoir et de la Fondation du Devoir. Nommé en 1997 Officier de l’Ordre des arts et des lettres de la République française, il sera fait chevalier de l’Ordre national du Québec en 1999.

Prix Fleury-Mesplet

gastonbellemareandrea-montiel

Premier imprimeur de Montréal et pionnier de l’édition au Québec, Fleury Mesplet a donné son nom à un prix honorifique créé en 1987 par le Conseil d’administration du Salon du livre de Montréal. Il est décerné à une personne, un organisme ou une compagnie qui, par son action, ses initiatives et son dynamisme, contribue au progrès de l’édition québécoise. L’attribution du prix Fleury-Mesplet se fait durant le Salon.

Le lauréat est désigné par le Conseil d’administration du Salon du livre de Montréal sur présentation d’une candidature appuyée d’un argumentaire.

Lauréat 2016 : Gaston Bellemare.

Est ainsi salué le parcours exceptionnel de cet acteur de l’édition québécoise, fondateur des Écrits des Forges et président-fondateur du Festival International de la Poésie, soulignant également sa contribution exceptionnelle au rayonnement de la poésie d’ici.

Monsieur Bellemare a reçu son prix le mercredi 16 novembre à 19 h 30 à la Place Confort TD.

Président-fondateur du Festival International de la Poésie de Trois-Rivières, depuis sa création en 1985, Gaston Bellemare cofondait, en 1970, les Écrits des Forges, poésie internationale. Sous sa gouverne, 1 100 livres de poésie ont été publiés et coédités avec 51 éditeurs de 17 pays. Éditeur émérite de l’Association Nationale des Éditeurs de Livres qu’il a présidée de nombreuse année, il a aussi été à la tête de Copibec et de la Fondation Hector de Saint-Denys-Garneau, entre autres. Monsieur Bellemare a présidé le conseil d’administration et fut administrateur des maisons d’édition Groupe de création Estuaire, Éditions Arcade, Éditions Gaz Moutarde, Arcade, Exit et Lèvres urbaines.

Parmi les nombreuses distinctions obtenues, mentionnons qu’il a été reçu Chevalier des Arts et des Lettres de France (2016), Membre de l’Ordre des francophones d’Amérique (2015), Chevalier de l’Ordre de la Pléiade (2014), Membre de l’Ordre du Canada (2013) et Officier de l’Ordre National du Québec (2002). Gaston Bellemare fut nommé Docteur honoris causa de l’Université du Québec à Trois-Rivières (2010) et il est lauréat du Prix du Québec Georges-Émile-Lapalme (2007).

Allocution de Gaston Bellemare

Allocution de Émile Martel

Prix ACBD

Le Prix de la critique de la bande dessinée québécoise assure une reconnaissance internationale francophone annuelle pour la BDQ. Il vise à mettre en avant la créativité, la diversité et la richesse de la BDQ au-delà des frontières du Québec.
Il a également pour ambition, au même titre que le Grand prix de la critique ACBD, de « soutenir et mettre en valeur, dans un esprit de découverte, un livre de bande dessinée, publié en langue française, à forte exigence narrative et graphique, marquant par sa puissance, son originalité, la nouveauté de son propos ou des moyens que l’auteur y déploie ».
L’ACBD compte 85 journalistes et critiques qui parlent régulièrement de bande dessinée dans les médias dans l’espace francophone européen et québécois.

L’Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée (ACBD) a le plaisir de dévoiler la liste des trois finalistes pour le Prix de la critique ACBD de la bande dessinée québécoise 2016 :

La Demoiselle en blanc, de Dominick Parenteau-Lebeuf et Éléonore Goldberg, Mécanique Générale
La Femme aux cartes postales, de Jean-Paul Eid et Claude Paiement, La Pastèque.
Whitehorse, première partie, de Samuel Cantin, Éditions Pow Pow

Ces trois titres ont été sélectionnés démocratiquement par les membres de l’ACBD parmi 154 bandes dessinées publiées au Québec entre le 1er juillet 2015 et le 30 juin 2016.

Le 2e Prix de la critique ACBD de la bande dessinée québécoise (BDQ) a été remis à Jean-Paul Eid et Claude Paiement  au Salon du livre de Montréal, le vendredi 18 novembre 2016 .

Prix Pierre Vadeboncoeur

En 2011, pour honorer la mémoire de Pierre Vadeboncoeur, syndicaliste et essayiste, la CSN a créé ce prix remis à l’auteur d’un essai portant sur des questions touchant la société québécoise et son évolution. L’œuvre doit être rédigée en français et publiée par une maison d’édition québécoise. Le premier lauréat fut Bernard Émond, pour son recueil Il y a trop d’images. Puis, Lise Payette a reçu le prix en 2012 pour Le mal du pays. Ce fut le tour de Ce peuple qui ne fut jamais souverain (Fides) de Roger et Jean-François Payette en 2013, de Paradis fiscaux d’Alain Denault (Écosociété) en 2014 et de l’essai Les libéraux n’aiment pas les femmes d’Aurélie Lanctôt (Lux) l’an dernier.

Doté d’une bourse de 5 000 $, le prix Pierre-Vadeboncœur a été remis au Salon du livre de Montréal le dimanche 20 novembre à Normand Baillargeon pour La dure école, publiée chez Leméac

Prix des libraires

Le Prix des libraires du Québec joue un rôle important de reconnaissance de la littérature et de promotion de la lecture et de la culture. Il fait reconnaître le rôle du libraire, qui consiste à guider et à stimuler son client sur le terrain de la curiosité, de la connaissance et de la culture en général et il encourage la fréquentation des librairies. Cette célébration annuelle, organisée par l’Association des libraires du Québec, se veut un hommage aux auteurs, dont l’œuvre a marqué l’imaginaire des libraires au cours de l’année par son originalité et sa qualité littéraire. L’association profite de l’effervescence exceptionnelle du Salon du livre pour dévoiler la liste préliminaire des candidats aux Prix des libraires 2017. La liste comprend 12 titres dans chacune des catégories, soit « Roman québécois » et « Roman hors Québec ».

Prix EFA

La Société des écrivains francophones d’Amérique octroie annuellement trois mentions et un prix de 500 $ afin de récompenser et stimuler les écrivains de langue française vivant sur le continent américain. Il est décerné alternativement à un essai, un roman ou un recueil de poèmes, publié en français au cours des dix-huit mois antérieurs au 30 juin de l’année en cours.

Cette année, il a été attribué à un recueil de poésie et a été remis au Salon du livre de Montréal le samedi 19 novembre.

Premier prix ex aequo
David Ménard, Neuvaines, aux éditions L’Interligne
Sébastien Bérubé, Sous la boucane du moulin, aux éditons Perce-Neige

Mentions d’excellence
Daniel Groleau Landry, Amorragies, aux éditions L’Interligne
Nane Couzier, Commencements, aux éditions du passage
Gabrielle Giasson-Dulude, Portrait d’homme, aux éditions du Noroît

Mention spéciale (littérature jeunesse)
Robert Soulières, Hier tu m’aimais encore, Soulières éditeur

Prix Cécile Gagnon

Prix décerné par l’Association des écrivaines et des écrivains québécois pour la jeunesse (AEQJ) en hommage à une écrivaine pionnière de la littérature jeunesse au Québec. Le prix est destiné aux auteurs d’une première oeuvre de fiction pour la jeunesse publiée l’année précédent l’attribution du prix. Une bourse de 500 $ est remise au lauréat. Une année sur deux, un volet du prix récompense aussi l’auteur du texte d’un album paru durant les deuxannées précédentes.

Le prix Cécile Gagnon a été remis à Victoria Grondin pour Dépourvu (Hurtubise) au Salon du livre de Montréal le mercredi 16 novembre à la Place Confort TD.

Carnet du visiteur
Connectez-vous ou créez un compte pour avoir accès à votre carnet sur tous vos appareils.