Visiteurs :  Invités d'honneur 2015

Invités d'honneur 2015

Audrée Wilhelmy
© Grasset-JFPaga

Audrée Wilhelmy
Confidences d'un écrivain    Radio-Canada

La mort et la violence sont des choses qu’on doit absolument voir comme mal, mais moi elles ne me gênent pas. Les gens pensent que cette indifférence-là nait dans l’horreur. Comme si la dureté du monde devenait une habitude. Je ne crois pas que ce soit vrai.
Extrait, Les sangs, éditions Leméac

Jeune écrivaine québécoise, Audrée Wilhelmy a su imposer l’originalité et l’audace de sa plume dès son premier, et remarqué, roman Oss, flanqué du sous-titre évocateur « conte amoral et cruel ». Elle récidive dans une cruauté exprimée sans équivoque avec Les sangs, un second roman au succès immédiat publié chez Leméac en 2013 et repris par Grasset cette année. Relecture polyphonique, amorale et féminine du conte Barbe Bleue de Charles Perreault, Les sangs vient tout juste de remporter le Prix Sade 2015 à Paris. Le succès d’Audrée Wilhelmy, tant au Québec qu’en France, indique qu’elle est indéniablement une écrivaine à suivre. Par ailleurs très active sur la scène littéraire, elle nourrit des intérêts transversaux, comme en témoigne son cursus multidisciplinaire et son doctorat en études et pratiques des arts en cours à l’Université du Québec à Montréal. Une personnalité brillante et curieuse à rencontrer !


Titres marquants
Les Fous de Bassan, Anne Hébert
Le Roi des Aulnes, Michel Tournier
Les Châteaux de la colère, Alessandro Baricco
Clara ou la pénombre, José Carlos Somoza
« La légende de Saint-Julien l’Hospitalier » dans Trois contes, Gustave Flaubert
Notre Dame de Paris, Victor Hugo
Le Froid et le cruel, Gilles Deleuze

Éric-Emmanuel Schmitt
© Roberto FRANKENBERG

Éric-Emmanuel Schmitt
Confidences d'un écrivain

« Je suis né deux fois, une fois à Lyon en 1960, une fois dans le Sahara en 1989. »
Extrait, La nuit de feu, Albin Michel

Dramaturge, romancier, nouvelliste, essayiste et cinéaste, traduit en 44 langues et joué dans plus de 50 pays ; Éric-Emmanuel Schmitt est devenu, en deux décennies, un des auteurs francophones les plus lus et les plus représentés dans le monde. Il a été récompensé par l’Académie Française en juillet 2001 avec le Grand Prix du théâtre, pour l’ensemble de son oeuvre. Sa carrière de romancier, initiée en 1994 par La Secte des égoïstes, absorbe une grande partie de son énergie et lui vaut autant d’éloges que celle de dramaturge. Les récits de son Cycle de l’Invisible ont rencontré un immense succès international aussi bien sur scène qu’en librairie.

Milarepa (1997), Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran (2001), Oscar et la Dame rose (2002), L’Enfant de Noé (2004), Le Sumo qui ne pouvait pas grossir (2009) et Les dix enfants que madame Ming n’a jamais eus (2012) sont lus par des millions de lecteurs de toutes les générations. En 2009, Ulysse from Bagdad lui a valu le Prix des grands espaces littéraires. En 2010, il a obtenu le prix Goncourt de la nouvelle pour son recueil Concerto à la mémoire d’un ange. Son roman La Femme au miroir lui a valu en 2011 le prix du roman historique, Prix Agrippa d’Aubigné. Éric-Emmanuel Schmitt occupe le siège 33 de l’Académie royale de la langue et littérature françaises de Belgique, détenu avant lui par Colette et Cocteau. C’est avec une grande joie et une fierté à peine contenues que le Salon du livre accueillera cet auteur extraordinaire avec son dernier opus tout juste sorti en librairie. Dans La nuit de feu, paru chez Albin Michel, Éric-Emmanuel Schmitt nous dévoile pour la première fois son intimité spirituelle et sentimentale montrant comment sa vie entière, d’homme autant que d’écrivain, découle de cet instant miraculeux. À vos dédicaces !

Gilles Laporte
© Véronique Lepine

Gilles Laporte
   Radio-Canada

« Est-ce que nous avons un pays nous autres ? Vous parlez sans cesse de votre pays : je voudrais bien savoir si le Canada est un pays pour quelqu’un ? »
Extrait, Brève histoire des patriotes, éditions du Septentrion

Historien et auteur de bandes dessinées, Gilles Laporte enseigne l’histoire du Québec au cégep du Vieux-Montréal et à l’Université du Québec à Montréal. Spécialiste de l’histoire du XIXe siècle québécois, il est entre autres auteur des ouvragesPatriotes et Loyaux, mobilisation politique et leadership régional (Septentrion, 2004), Molson et le Québec (Michel Brûlé, 2009) et Fondements historiques du Québec (Chenelière, prix du Ministre, 2014). Son plus récent opus, Brève histoire des patriotes, est paru chez Septentrion cette année. Gilles Laporte s’est aussi fait connaître pour sa défense et la promotion de l’histoire du Québec : membre fondateur de la Coalition pour l’histoire (2009), Patriote de l’année (2010), porte-parole de la Maison nationale des Patriotes (2011) et, de 2013 à 2015, président du Mouvement national des Québécoises et des Québécois (MNQ). En parallèle, Gilles Laporte a fait œuvre comme auteur de bandes dessinées : RupertK. (4 albums parus, 400 coups, 1997-2010), Théogonie, la naissance des dieux (Mille-Îles, 2001) et, plus récemment, Légendes d’un peuple (Septentrion, 2014), où il marie récit graphique et histoire du Québec.


Titres marquants
Mémoires, Philippe Aubert de Gaspé
Histoire du Québec pour les nuls, Éric Bédard
Les dents du recoin, François Boucq
Cent ans de solitude, Gabriel García Márquez
Quatre saisons dans la vallée du Saint-Laurent, Jean Provencher
L’influence de Voltaire au Canada, Marcel Trudel

Jean Désy
© François Couture

Jean Désy
Confidences d'un écrivain    Radio-Canada

« Mon souhait, c’est qu’à partir de faits bien réels, d’histoires parfois tristes, parfois croustillantes, parfois tragiques ou parfois comiques, nous arrivions à réfléchir un peu mieux aux grands enjeux entourant l’éternelle obligation de nous soigner les uns les autres, par-delà la stricte réalité,jusqu’aux limites de la poésie. »

Extrait, L’accoucheur en cuissardes, éditions XYZ

Poète, médecin, enseignant, voyageur, Jean Désy est un auteur prolifique dont les écrits sont régulièrement salués par la critique et couronnés de prix. Pour ne nommer que ceux-ci, Toundra-Tundra (XYZ, 2009), remportait celui de l’Association des écrivains francophones d’Amérique, et L’esprit du Nord (XYZ, 2010), celui du Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Nomade et humaniste dans l’âme, il est reconnu comme un des étendards de la nordicité et de l’autochtonie. Son dernier roman, L’accoucheur en cuissardes, est ainsi parfaitement inscrit à la croisée des chemins empruntés par cet homme d’exception. Un témoignage vibrant, un legs poétique aux futurs médecins, une réflexion intime et universelle sur l’acte de soigner. Une personnalité charismatique qu’il ne vous faudra pas manquer !

Titres marquants
Le Don paisible, Cholokhov
Crime et châtiment, Fédor Dostoïevski
La Peste, Albert Camus
Les Travailleurs de la mer, Victor Hugo
L’Amour au temps du choléra, Gabriel Garcia-Marquez
L’Insoutenable légèreté de l’être, Milan Kundera
La Rage, Louis Hamelin
Don Quichotte , Cervantès
Narcisse et Goldmund , Hermann Hesse
Leviathan, Paul Auster

José Acquelin
© Guillaume Tomasi

José Acquelin
Confidences d'un écrivain    Radio-Canada

« Même les paupières closes, je vois le soleil incarnat. J’imagine alors un livre à lire les yeux fermés. À partir de notre nuit intime. Avec quelques persistances rétiniennes comme seuls éclairages. Et aussi avec cette question récurrente : que peut-on retenir de ce monde pour traverser les jours restants ? »

Extrait, Anarchie de la lumière, les éditions du passage

Né à Montréal de parents occitans, José Acquelin a publié depuis 1987 une vingtaine de recueils, essentiellement aux éditions Les Herbes rouges. Poète québécois émérite, lauréat du Grand Prix des Métiers d’Art du Québec 2000 pour Jaune Rouge Bleu aux éditions Roselin et récipiendaire d’un Prix du Gouverneur général en 2014 pour son recueil Anarchie de la lumière, paru aux éditions du passage, José Acquelin est avant tout un homme de terrain. Artiste engagé, il œuvre à diffuser la poésie à travers des rencontres, des lectures publiques ou des concerts. Le partage et le ravissement sont au cœur de sa démarche et le Salon est heureux d’inviter le public à rencontrer cet amoureux des mots et du vivant. Avec Anarchie de la lumière,il signe une suite en prose poétique, qui succède à sa trilogie Critique de l’horizon pur parue aux éditions Les Herbes rouges.

Titres marquants
Tao-Tö King, Lao-Tseu
Sens magique, Malcolm de Chazal
Quatrains, Omar Khayyam
Précis de décomposition, E.M. Cioran
Les Poésies, Georges Schehadé
La Pesanteur et la grâce, Simone Weil
Poésies complètes, Emily Dickinson
Voix, Antonio Porchia
Papillon de neige, Joë Bousquet
L’Espace qui reste, Patrice Desbiens

Kitty Crowther

Kitty Crowther
   Radio-Canada

« Ainsi, commence la vie d’Irisée. Dans les cheveux de sa mère Méduse. Irisée, comme la nacre qui tapisse et protège l’intérieur de certains coquillages. Tu es ma perle, pense Méduse. »
Extrait, Mère Méduse, l’école des loisirs

Magicienne des mots et couleurs, Kitty Crowther est auteure et illustratrice jeunesse belge de renommée internationale. Récipiendaire de nombreux prix dont le fameux Prix Astrid-Lindgren, reçu en 2010 pour l’ensemble de son œuvre, cette artiste sensible jette un regard particulier sur le monde qui l’entoure, s’étonnant souvent de la différence entre l’apparence et la réalité. Ses histoires, traduites dans une vingtaine de langues, sont empreintes de mystère et peuplées d’êtres étranges, entraînant les lecteurs dans un univers aux échos troublants d’où émergent toujours l’humour, la délicatesse et une tendresse immense. Sa venue annoncée dans le cadre du 50e anniversaire de l’école des loisirs, avec Mère Méduse, son dernier album, est très attendue par le milieu et sera sans nul doute un enchantement pour les jeunes lecteurs !
Larry Tremblay
© Bernard Préfontaine

Larry Tremblay
Confidences d'un écrivain    Radio-Canada

« Si Amed pleurait, Aziz pleurait aussi. Si Aziz riait, Amed riait aussi. Les gens disaient pour se moquer d’eux : “ Plus tard ils vont se marier. ” »
Extrait, L’orangeraie, éditions Alto

Auteur polymorphe au talent acclamé, Larry Tremblay fait indubitablement partie du panthéon des auteurs québécois contemporains chéris du public et de la critique. Créateur d’histoires aux univers aussi variés que les formes employées, sa plume excelle dans la mise en scène de personnages et d’enjeux archétypaux qui trouvent échos au-delà de nos frontières. Pour preuve, le succès de son œuvre aujourd’hui traduite dans une douzaine de langues. Il publiait en 2006 un recueil de récits, Piercing, aux Éditions Gallimard, et son roman Le Mangeur de bicyclette (2002) a été finaliste au Prix littéraire du Gouverneur général du Canada. Ses pièces The Dragonfly of Chicoutimi, Le ventriloque, Abraham Lincoln va au théâtre et La hache font désormais figure de classiques. Le Christ obèse, roman paru chez Alto en 2012, a été finaliste au Prix littéraire des collégiens. En 2014, il soulève les passions avec l’histoire poignante des jumeaux Amed et Aziz relatée dans L’orangeraie, parue aux éditions Alto. Ce roman a remporté de nombreux prix dont le Prix des libraires du Québec et le Prix des collégiens, et sera par ailleurs porté au théâtre par Claude Poissant en 2016, au Théâtre Denise-Pelletier. Outre son titre d’invité d’honneur, Larry Tremblay portera celui de porte-parole de Livres comme l’air, reprenant avec enthousiasme le flambeau à son prédécesseur Michel Marc Bouchard.

Titres marquants
Les Confessions, Jean-Jacques Rousseau
La Nausée, Jean-Paul Sartre
L’Interprétation des rêves, Sigmund Freud
Nègres blancs d’Amérique, Pierre Vallières
En attendant Godot, Samuel Beckett
Une Saison dans la vie d’Emmanuel, Marie-Claire Blais
Le Mahabharata (épopée indienne)
A la Recherche du temps perdu, Marcel Proust
Tous les albums Tintin, Hergé
L’œuvre de Shakespeare
L’Homme rapaillé, Gaston Miron
Monique Proulx
© Catherine Gravel

Monique Proulx
Confidences d'un écrivain    Radio-Canada

« Il aimait le nord, le concept même du nord : une austérité vaste perchée sur le faîte de civilisations ramollies par la tiédeur, si désinfectée par le froid que seule la vie intérieure pouvait y croître. »
Extrait, Ce qu’il reste de moi, éditions du Boréal

Romancière, nouvelliste et scénariste québécoise, la réputation de Monique Proulx est bien établie tant dans sa terre natale qu’à l’étranger. Lecteurs et critiques apprécient son style soigné et le travail rigoureux qui précède la publication de chacune de ses œuvres. Ces mêmes qualités ont été saluées une fois de plus cette année lors de la parution de son dernier roman, Ce qu’il reste de moi, aux Éditions du Boréal. Elle est notamment l’auteur de Champagne, du Cœur est un muscle involontaire, d’Aurores montréales et d’Homme invisible à la fenêtre qui a remporté en 1994 le Prix des libraires du Québec, le Prix littéraire Desjardins et le Prix Québec-Paris en 1993. Outre la production romanesque qu’on lui connaît, on lui doit aussi de très nombreuses nouvelles, parues dans différents recueils, plusieurs dramatiques diffusées à l’antenne de Radio-Canada, deux pièces de théâtre. Elle a par ailleurs écrit plusieurs scénarios, dont celui de son propre roman Le Sexe des étoiles qui, porté à l’écran par la réalisatrice Paule Baillargeon, a remporté le Prix du meilleur film Canadien au Festival des Films du Monde de Montréal, le Prix du public au 3e Festival du cinéma québécois de Blois (France), le Prix de la critique et le Grand Prix du Festival de Marseille, le Grand Prix du public au Festival de Vancouver et le Prix du meilleur scénario au Festival international de Chicago. Si elle se dédie corps et âme à l’écriture, l’écrivaine est aussi une grande lectrice, amoureuse de la langue française qui n’a de cesse de transmettre sa passion pour la littérature.

Titres marquants
L’Avalée des avalés , Réjean Ducharme
Belle du Seigneur, Albert Cohen
L’Usage du monde, Nicolas Bouvier
Cinq méditations sur la beauté, François Cheng
Ressusciter, Christian Bobin
Les Essais, Montaigne
La Garden-Party, Katherine Mansfield
Cent ans de solitude, Gabriel García Márquez
Le Grand Cahier, Agota Kristof
Une histoire d’amour et de ténèbres , Amos Oz
Sampar

Sampar
   Radio-Canada

« Pour moi, illustrer un roman et créer une bande dessinée, c’est le même défi : je cherche à interpréter des mots en images »
Sampar

Illustrateur et bédéiste autodidacte, Sampar fait sa marque dans le monde de l’édition québécoise depuis plusieurs années. Sa carrière d’illustrateur prend son envol avec la revue humoristique Safarir. En 1996, il s’associe à Alain M. Bergeron pour réaliser une série de gags sur le père Noël pour le Journal de Montréal. Ces gags font l’objet, deux ans plus tard, d’un album publié chez Soulières Éditeur. En 2001, le duo s’allie à Michel Quintin pour lancer la collection Savais-tu ? Coauteur des scénarios, Sampar signe chacune des illustrations de ces documentaires humoristiques servis dans un style BD. Par la suite, il donne vie aux personnages de Capitaine Static (2007) et Billy Stuart (2011). Avec près de 115 titres, la popularité de ces séries leur vaut de s’inscrire régulièrement au Palmarès des livres préférés des jeunes de Communication-Jeunesse. En 2013, Sampar lance sa première BD en solo, Guiby. Son personnage de superbébé, qu’il peaufine depuis des décennies, lui vaudra d’être finaliste au prix Bédélys jeunesse 2014, au Prix Joe-Shuster 2014 et lauréat du prix Tamarack Express 2015. Le quatrième tome de la série Guiby, frais sorti des presses, est aussi publié en Belgique, en France et en Suisse aux éditions Kennes. En outre, plusieurs de ses livres sont publiés aussi dans de nombreux pays : Japon, Chine, Europe, Afrique, Espagne et au Brésil. Un invité qui saura galvaniser les lecteurs en herbe.

Titres marquants
Les albums BD de Calvin et Hobbes, Bill Watterson

L'intégrale des BD de Mafalda
, Quino
Le Horla, Guy de Maupassant

Lettre à un jeune poète,Rainer Maria Rilke

L'Étranger, Albert Camus

Le Léopard, Joe Nesbo



Anaïs Barbeau-Lavalette
Confidences d'un écrivain

Kamel Daoud
Confidences d'un écrivain

Michaël La Chance
Confidences d'un écrivain

Table ronde : La médecine à l’échelle humaine
Confidences d'un écrivain

Table ronde : Lire un enjeu de société – L’économie de la littératie
Confidences d'un écrivain

Table ronde : Montréal en histoire
Confidences d'un écrivain

Table ronde : Nos politiciens
Confidences d'un écrivain

Table ronde : Une rencontre privilégiée avec Kent Nagano, directeur musical de l’OSM
Confidences d'un écrivain